OSI Bouaké - Suisse : une église catholique justifie la distribution de préservatifs Accueil >>  VIH/Sida

Suisse : une église catholique justifie la distribution de préservatifs


Mots-Clés / Prévention

AFP - 28 Octobre 2010 - Genève - L’église catholique de Lucerne, au centre de la Suisse, a distribué cette semaine des préservatifs aux passants de cette coquette bourgade médiévale, estimant que cette campagne de prévention contre le sida   n’allait pas à l’encontre des principes du Vatican.

"Cela ne va pas à l’encontre de l’Eglise catholique", a indiqué mercredi à l’AFP le porte-parole de l’église catholique de Lucerne, Florian Flohr.

Le responsable de la paroisse Alois Metz a relevé dans un communiqué qu’il est "bien conscient que le préservatif" est un sujet "controversé" au sein de l’Eglise, mais il estime que son utilisation permet de protéger des vies et de suivre le précepte religieux : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même".

Quelque 400 préservatifs ont été distribués aux passants qui déambulaient devant la gare de Lucerne, et qui demandaient expressément un préservatif.

L’église de Lucerne ayant prévu d’en distribuer 3.000 au cours des trois jours de campagne, les 2.600 restants seront donnés aux paroissiens qui le désirent, a expliqué M. Flohr, relevant que l’opération n’a pas pour but de "faire de la propagande pour le préservatif".

"Certaines personnes vivent selon les principes de l’Eglise, mais d’autres, surtout les hommes, vivent autrement et ont besoin de protection" face au sida  , a-t-il estimé.

La Conférence des évêques suisse a refusé de prendre position. Contactée par l’AFP, son porte-parole Walter Müller, a considéré qu’"il s’agissait d’une question pratique" qui ne les concerne pas.

"Ici c’est une question pratique sur le sida  . S’il y a des erreurs, cela concerne le diocèse de Bâle" dont dépend l’église de Lucerne, a considéré M. Müller.

Le diocèse de Bâle n’a pas condamné l’action. Son porte-parole, Guiseppe Gracia, a expliqué que le "préservatif n’est pas une assurance à 100%".

"La sexualité humaine doit se faire dans la dignité et la fidélité. Mais si les gens ne savent pas vivre comme cela, alors qu’ils le fassent avec le préservatif", a-t-il lancé.


Publié sur OSI Bouaké le vendredi 29 octobre 2010

LES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE