OSI Bouaké - Sous la main de l’autre Accueil >>  Psychologie géopolitique

Sous la main de l’autre



Sous la main de l’autre, un documentaire de Vincent Detours & Dominique Henry // 2011, 89 min, 16/9, couleur, HDcam. Français, Arabe, Khmer, Serbo-Croate . Versions sous-titrées en allemand, anglais, français et néerlandais. Distribution : Doc & Film.

Sous la main de l’autre suit les psychothérapies de personnes fragilisées et parfois anéanties par des actes de torture. Leur parole renaissante explore un passé indicible parce qu’inhumain. Faire cesser la douleur, écarter la folie, protéger leurs proches d’une violence qui dort en eux, être compris et reconnus — voilà les enjeux qui les animent. Lors de ce processus, resurgit le bourreau. Mais cette fois, sa vraie nature est révélée : celle d’un être humain ordinaire façonné méthodiquement comme tortionnaire par un système politique délibérément destructeur. Ces thérapies représentent en ce sens une thérapie politique pour nous tous.

DVD et VOD // Disponibles prochainement.

Diffusions TV // Arte, RTBF-la première (Belgique), TSR (Suisse).

Festivals // Festival du Film et Forum International sur les Droits Humains (Suisse).

Liens //

  • Le film a été tourné à Lausanne au centre Appartenances, au cabinet du Dr Mona Cserveny et au cabinet du Dr Jean-Claude Métraux. Appartenances fait parti de Support for Torture Victims (page en français), un groupe de quatre centres suisses spécialisés dans le soutien aux victimes de tortures et de guerres.
  • Le film fait intervenir des victimes de tortures venues de Bosnie-Herzégovine, du Cameroun, de Côte d’Ivoire, du Kurdistan Irakien, de Lybie, du Togo, de Serbie et d’Uganda (bonus DVD). La famille Serbe a été persécutée par la mafia, aussi une structure de pouvoir fondée sur la violence. Pour en connaitre plus sur les droits de l’homme dans ces pays, vous pouvez consulter les sites de Human Rights Watch et Amnesty International.
  • Tous les patients du film sont demandeurs d’asile. Plusieurs ont par le passé été renvoyés dans leur pays et retorturés. L’obtention de l’asile politique est longue et éprouvante, particulièrement en Suisse, mais la situation se durcie partout en Europe.
  • Vincent Detours & Dominique Henry sont aussi auteurs de Cuando empieza la noche (Quand commence la nuit), un documentaire radio sur la torture sous Fujimori au Pérou.

Réalisation // Vincent Detours & Dominique Henry

Image // Dominique Henry

Son // Marc Von Stürler & Vincent Detours

Montage // Luc Plantier

Montage son // Pascale Schaer

Mixage // Philippe Charbonnel

Etalonnage // Mike Joris

Stagiaire réalisation // Turat Bektenov

Transcriptions // Nathalie Pimpurniaux, Catherine Montondo, Dominique Henry, Philippe Cotte

Traductions // Catherine Montondo, Deniz Koyuncu, Hamdam Saray, Jaseska Sijerčić, Osman Arnautović, Vuthy Van

Post-production // Julien Sigalas

Générique // Stempel

Télétitrage // BABEL Subtitling

Producteur délégué // Denis Delcampe, Need Productions

Assistants de production // Li Wei (PCT Cinéma-Télévision), Delphine Schmit (Perspective Films) Dyvia Moulan, Kim Vanvolsom, Caroline Chisogne, Isaline Laloire, Arlette Claeys (RTBF)

Co-producteurs // Isabelle Mathy, Perspective Films ; Pierre-André Thiébaud, PCT Cinéma-Télévision

Producteurs associés // Arte, RTBF, TSR, WIP, Serenpidity Films, Canvas

Avec le soutien de //

  • L’Office Fédéral de la Culture (Suisse), du programme MEDIA de l’Union européenne, de la PROCIREP-société des producteurs, de l’ANGOA, de la bourse Brouillon d’un rêve - SCAM, du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel
  • de la Communauté Française de Belgique des télédistibuteurs wallons et de la Loterie Nationale

Images d’archives // Les images du procès de Kaing Guek Eav, alias Duch, proviennent des Chambres extraordinaires au sein des Tribunaux Cambodgiens

Musiques // Irtijal par Moufadhel Adhoum ; Mâsar par Samir Joubran, Wissam Joubran et Adnan Joubran

Distribution // Doc & Film

Autres titres // In their hands



si vous aimez ce film, merci d’aller le voir en salle et d’acheter le DVD
PDF - 373.5 ko
Dossier de Presse - Sous la main de l’autre

Publié sur OSI Bouaké le samedi 19 février 2011



Sous la main de l’autre
19 février 2011, par sand   [retour au début des forums]

Projection de "Sous la main de l’autre" au Festival du Film et Forum International sur les Droits Humains en présence des réalisateurs. Lundi 7 mars 2011 à 21h, à Genève.

Sous la main de l’autre

La présente page est une copie du site http://www.detourshenry.eu/fr/slma.html qui est la référence, régulièrement mise à jour, pour le film.

Sous la main de l’autre
15 avril 2011, par Sand   [retour au début des forums]

Absolument. Il est bon de rappeler cette référence vers le site de Vincent Detours & Dominique Henry, que nous avons cité et lié en bas de l’article. Ce site est clair, riche en liens et en infos... Nous nous sommes procuré le DVD de Sida   une histoire d’AZT et attendons avec grande impatience la sortie du DVD Sous la main de l’autre ! Un travail documentaire dont nous saluons les auteurs et qui mérite d’être diffusé. C’est le sens du présent article sur OSI Bouaké.

Sous la main de l’autre
29 juin 2011, par Sand   [retour au début des forums]

Au lendemain de la journée mondiale contre la torture et de l’ouverture d’un nouveau procès des khmers rouges, je viens d’ajouter en bas de cet article, le documentaire qui a été diffusé sur ARTE le 18 juin 2011.

La critique TV de télérama du 18/06/2011

TTT

« Il tranchait les gorges les unes après les autres. [...] Quand il a commencé, j’ai pensé : Voilà comment tu vas mourir. Je me suis dit : Encore trois minutes et ce sera ton tour. Regarde droit devant toi et ce sera fini. Mais je ne suis pas tombé, je suis resté debout. » L’homme qui parle - le seul à être filmé à visage découvert - est un réfugié bosniaque, suivi par les thérapeutes de l’association suisse Appartenances. Comme ses frères de malheur camerounais, serbes, irakiens, il se souvient, douloureusement. La caméra filme le visage des psychologues, pour préserver l’anonymat des victimes, mais surtout pour sentir, dans les yeux des thérapeutes, la lente reconquête d’une humanité foulée aux pieds par les tortionnaires. Elle se lit dans un silence, un regard, un geste de la main. Dans le corps de cet homme qui, lorsque sa souffrance morale est trop forte, se frappe les pieds. Manière, peut-être, de se réapproprier son corps, son histoire.

En parallèle de ces séances, les réalisateurs de ce remarquable documentaire ont placé des extraits du procès de Kaing Guek Eav, dit Douch, responsable du camp S21 où 12 380 Cambodgiens furent torturés à mort. Car, pour que les victimes de la torture renaissent, il faut que les coupables soient désignés et jugés.

Le 26 juin sera la Journée internationale contre la torture, parrainée par l’ONU  . A ce jour, seulement 147 pays membres sur 189 ont signé la convention onusienne.

Sous la main de l’autre
30 juin 2011, par didier   [retour au début des forums]

Rediffusion sur ARTE : Mardi, 12. juillet 2011, 10h10