OSI Bouaké - Nigeria : un responsable catholique condamne l’utilisation de préservatifs Accueil >>  VIH/Sida

Nigeria : un responsable catholique condamne l’utilisation de préservatifs


Mots-Clés / Nigeria

23 janvier (PLUSNEWS) - L’archevêque de Lagos Anthony Okogie a condamné la volonté des autorités nigérianes et thaïlandaises de coopérer pour que la Thaïlande approvisionne le Nigeria en préservatifs et l’aide à en produire.

Dans un communiqué publié par l’archevêché catholique de Lagos et cité par le quotidien This Day, le cardinal Okogie a estimé qu’au lieu de promouvoir « la production de préservatifs bon marché pour encourager nos jeunes à l’immoralité », les autorités devraient consacrer leurs ressources à lutter contre la pauvreté et à acheter des médicaments antirétroviraux pour les distribuer gratuitement aux personnes vivant avec le virus.

« Le gouvernement thaïlandais devrait nous apprendre comment augmenter notre production rizicole ... pour améliorer nos conditions de vie, pas la production de préservatifs, ils devraient [les] garder pour eux », a-t-il dit, qualifiant le préservatif d’« offense à la finalité du mariage qui est la procréation ».

L’archevêque de Lagos réagissait à la diffusion d’une information selon laquelle le Comité national de lutte contre le sida  , le Naca, aurait conclu des arrangements avec les autorités thaïlandaises pour produire des préservatifs au Nigeria, un pays qui compte près de quatre millions de personnes vivant avec le virus.


Publié sur OSI Bouaké le lundi 23 janvier 2006

LES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE


TPI
23 janvier 2006, par Didier   [retour au début des forums]

Ne serait il pas possible de porter plainte au TPI, contre la tenue de tels propos ? "crime contre l’humanité" me semblerait un chef d’accusation approprié.

Didier

pour rappel, un extrait du code penal français : "Le crime contre l’humanité est la négation de l’humanité contre des membres d’un groupe d’hommes en application d’une doctrine" [...] "On distingue ce qui singularise le crime contre l’humanité des autres crimes : il est commis systématiquement en application d’une idéologie refusant par la contrainte à un groupe d’hommes le droit de vivre sa différence"