OSI Bouaké - Le virus aviaire indonésien rentre dans la communauté internationale Accueil >>  VIH/Sida

Le virus aviaire indonésien rentre dans la communauté internationale


Mots-Clés / OMS

La ministre indonésienne de la Santé, Siti Fadilah Supari, vient d’annoncer devant l’Assemblée mondiale de la Santé à Genève, la reprise par Djakarta du partage de ses échantillons de virus aviaire avec l’OMS  . Une décision qui clôt un conflit de plus de 4 mois. De façon définitive ?

Au bout du compte, les tractations menées en marge de la 60ème Assemblée mondiale semblent être venues à bout des réticences indonésiennes. « Nous avons repris l’envoi d’échantillons de virus H5N1 au centre-relais de l’OMS   à Tokyo » a déclaré la ministre.

Annoncée comme le noeud gordien de cette Assemblée, cette reprise du partage des souches virales est d’autant plus inattendue qu’elle n’est accompagnée d’aucune véritable condition préalable. Le gouvernement indonésien dit seulement « espérer pouvoir faire confiance au sens des responsabilités de l’OMS   pour prévenir toute utilisation non appropriée des échantillons fournis »… Cette apparente ouverture d’esprit est en contraste aigu avec l’exigence, avancée par la même ministre en février dernier, « d’un accès à des vaccins de qualité à des prix abordables ».

Pourquoi cette nouvelle volte-face des autorités de Djakarta ? Les pressions en tous genres dont elles ont été l’objet, n’y sont probablement pas étrangères … Dès l’ouverture de l’Assemblée lundi, le secrétaire à la Santé américain Mike Leavitt sonnait la charge, demandant le partage des échantillons de la grippe aviaire « de manière transparente, rapide et sans condition préalable »… Un message reçu cinq-sur-cinq par les autorités indonésiennes, apparemment peu soucieuses de froisser leur allié américain.

Et pour bien marquer la fin heureuse de cette inextricable « affaire », le Dr Margaret Chan, directeur général de l’OMS  , a insisté sur son « engagement personnel pour assurer dans tous les pays l’accès aux vaccins. » Prenant aujourd’hui la parole devant l’Assemblée mondiale, elle a également annoncé la signature des « premiers accords de transfert de technologie pour les fabricants de vaccins dans les pays en voie de développement. »


VOIR EN LIGNE : Destination Santé
Publié sur OSI Bouaké le lundi 21 mai 2007

LES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE


> Le virus aviaire indonésien rentre dans la communauté internationale
21 mai 2007, par Sand   [retour au début des forums]

Je relaye cette info car elle me paraît intéressante : l’Indonésie aura résisté 4 mois aux pressions internationales et en particulier américaines. Pour rappel : le gouvernement indonésien a refusé de fournir des échantillons du H5N1 à l’OMS   car il refuse de faciliter aux autorités sanitaires internationales la recherche sur un vaccin qui lorsqu’il sera mis au point, devra être acheté à prix d’or par ce même gouvernement s’il veut soigner sa population. Ils ont essayé le chantage échantillons contre soins gratuits au nom de la santé publique, mais cela n’aura pas tenu longtemps face aux laboratoires américains. Là encore, quand il est question de se faire des gros sous... la santé publique perd de sa grandeur !