OSI Bouaké - L’abstinence prônée par les USA nuit à la lutte contre le sida Accueil >>  VIH/Sida

L’abstinence prônée par les USA nuit à la lutte contre le sida


Mots-Clés / Prévention

Les campagnes soutenues par le gouvernement américain présentant l’abstinence comme seule protection contre le sida   entravent la lutte de l’Afrique contre la pandémie en minimisant l’importance des préservatifs, déclare un haut responsable onusien.

© Reuters Stephen Lewis, envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies pour le VIH   et le sida   en Afrique, a affirmé que l’idéologie chrétienne fondamentaliste qui régit le programme de Washington contre le sida  , appelé PEPFAR   (President’s Emergency Plan For HIV/Aids Relief), engendre des pénuries de préservatifs en Ouganda.

"Il est évident dans mon esprit que la crise du préservatif en Ouganda est causée et aggravée par le PEPFAR   et par les politiques extrémistes que l’administration américaine met en oeuvre en prônant l’abstinence", a déclaré Lewis lors d’une téléconférence de presse.

Un responsable de l’administration Bush a rejeté les accusations de Lewis.

"Les déclarations que j’ai entendues sont complètement fausses et dénaturent complètement de vrais programmes de prévention", a déclaré à Reuters Mark Dybul, vice-coordinateur chargé de l’administration du PEPFAR   et médecin.

Ces cinq dernières années, l’administration Bush a plus que doublé les subventions allant aux campagnes présentant l’abstinence comme seule protection contre le sida  .

DES REPERCUSSIONS DANS TOUTE L’AFRIQUE

Le gouvernement américain a déjà consacré 8 millions de dollars à ce type de campagne en Ouganda, a affirmé une association de défense des droits de l’homme.

Là-bas comme aux Etats-Unis, les associations dénoncent la grave pénurie de préservatifs qui oblige certains hommes à avoir recours à des sachets en plastique pour se protéger.

"Cette distorsion dans le matériel préventif (...) engendre de graves préjudices et causera sans aucun doute un grand nombre d’infections qui n’auraient jamais eu lieu", a ajouté Lewis.

Pour la plupart des spécialistes de la santé, le préservatif reste la protection la plus efficace contre le sida  .

L’Ouganda a réussi à faire passer son taux de personnes infectées par le VIH   de 30% dans les années 90 à 6% aujourd’hui.

Mais le président ougandais, Yoweri Museveni, aurait modifié sa politique du préservatif sous la pression exercée par Washington à travers le PEPFAR  .

En 2004, le gouvernement ougandais a retiré de la distribution des préservatifs gratuits présentant des défauts de qualité. Mais le gouvernement n’a offert aucune alternative et le prix des préservatifs achetés en magasin a considérablement augmenté, a expliqué Béatrice Were, une militante ougandaise, lors de la téléconférence.

Lewis a ajouté que l’"insistance obsessionnelle de Washington sur l’abstinence" avait une résonance d’autant plus forte en Ouganda, où les traditions religieuses locales sont très ancrées.

Mais, a-t-il ajouté, cette idéologie a des répercussions dans tout l’Afrique et menace d’entraver d’autres programmes de lutte contre le Sida  .


VOIR EN LIGNE : LEXPRESS.fr avec Reuters
Publié sur OSI Bouaké le vendredi 9 septembre 2005

LES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE


> L’abstinence prônée par les USA nuit à la lutte contre le sida
4 septembre 2005, par Sand   [retour au début des forums]

Merci Didier de mettre en ligne ce genre d’article, parce que vraiment là, je ne sais pas où on va... Entre les dégâts déjà causés par l’église catholique dans ce pays, voilà maintenant que les Etats Unis aggravent leur cas ! Et puis j’en ai ma claque d’entendre que l’abstinence est un moyen de protection contre le VIH  ... Quelle abstinence ? De quoi parlent-ils exactement ??! Qu’est-ce qu’ils veulent ces gens-là ? Qu’on diffuse à grande échelle des ceintures de chasteté ? Autrement je ne vois pas trop comment on va y arriver.

Et encore, qu’on parle de fidélité dans les messages de prévention, je trouve que c’est acceptable, la fidélité est une valeur vers laquelle on peut tendre, même si elle n’est pas donnée cadeau. Mais l’abstinence, c’est quoi ? Une valeur ? Un idéal ? Génial, on va tous devenir frustrés et dingos comme les américains ! Ben en tant que thérapeute et psy en formation, je dénonce les effets psychotoxiques de l’abstinence et les risques de décompensations due à la frustration sexuelle (en particulier le risque de passage à l’acte totalement désordonnés, les américains sont quand même les meilleurs dingos dans ce domaine).

Bon, je m’énerve un peu mais vraiment là, trop c’est trop. Il y a des limites à la connerie.


> L’abstinence prônée par les USA nuit à la lutte contre le sida

14 octobre 2005, par clemence   [retour au début des forums]

les usa n’ont pas de leçons à donner aux autres pays en matière de sexologie.Il ya une maladie grave dont il faut connaitre la trasmission,l’évolution,la prévention...Ce n’est pas en prônant l’abstinence qu’on résoud le problème.Pourquoi toujours se voiler les yeux ?Le sexe fait partie de notre vie et c’est quelque chose de beau,pourquoi le comprimer ?on ne fera qu’aggraver la situation du Sida   en Afrique.Je prône pour une sexualité responsable,celui qui peut pratiquer l’abstinence,tant mieux ;celui qui veut faire l’amour,qu’il le fasse mais en préservant sa santé par l’usage du préservatif.Il ya dans mon pays le Cameroun beaucoup de Prêtres qui sont infectés,ils disent de pratiquer l’abstinence et pourtant ils couchent à tout vent et sans se protéger.Cessons de jouer au chat et à la souris ;vivons une sexualité Responsable en Afrique ;je suis sûre qu’tel discours ferait regresser cette maladie dans notre cher continent.CLEMENCE

> L’abstinence prônée par les USA nuit à la lutte contre le sida

Les anglophones peuvent aller voir le dossier complet sur le sujet sur le site de Human Rights Watch.