OSI Bouaké - Disparition de Guy-André Kieffer : la Cour pénale internationale saisie Accueil >>  Justice internationale

Disparition de Guy-André Kieffer : la Cour pénale internationale saisie



Mmom, par FA, le 3 décembre 2009

Le juge d’instruction parisien Patrick Ramaël a saisi la Cour pénale internationale (CPI  ) dans le cadre de la disparition du journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer, a indiqué hier par téléphone Bernard Kieffer au blogue Mmom. Partie civile, Bernard Kieffer, le frère lyonnais de Guy-André, a également donné une interview à la BBC sur ce point.

GAK-bandeau Le but de la commission rogatoire du juge parisien est de collecter des informations sur des présumés membres des « escadrons de la mort » (des brigades qui n’ont jamais existé officiellement en Côte d’Ivoire). Trois noms reviennent avec insistance dans le dossier français, ainsi que dans un autre dossier franco-ivoirien, celui de l’enlèvement de l’avocat parisien Xavier Ghelber. Travaillant pour le compte de l’Union européenne, Me Ghelber avait été enlevé en novembre 2004 dans des circonstances faisant penser à la disparition de Guy-André Kieffer.

Il s’agit pour le frère lyonnais de notre voisin disparu, partie civile dans le dossier, d’une nouvelle étape qui permet de passer à un niveau international. Bernard Kieffer était joint hier à Lyon dans le cadre de l’intervention sur France 24 du président Gbagbo, dont la presse ivoirienne publie ce jour des résumés ou l’intégralité (lire ici). Laurent Gbagbo a hier indiqué qu’il étudierait les demandes de nationalité ivoirienne (donnant ainsi le droit de vote), et on apprend dans Le Temps que sa mère n’a pas de carte électorale.

Guy-André Kieffer vivait dans le 20e arrondissement depuis 1980. En 1986, année de naissance de sa fille, il quittait avec son épouse le quartier Maraîchers pour le quartier Gambetta. Il a disparu à Abidjan le 16 avril 2004 alors qu’il avait rendez-vous avec Michel Legré, un beau-frère de Simone Gbagbo, l’épouse du président.


VOIR EN LIGNE : Mmom
Publié sur OSI Bouaké le jeudi 3 décembre 2009

LES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE


Disparition de Guy-André Kieffer : la Cour pénale internationale saisie

pourquoi, par exemple, ignorez-vous que Guy-André Kieffer, non seulement "vendait" des infos à la Lettre du Continent (ce qui ne relève pas du journalisme)... ? Pourquoi semblez-vous ignorer que Osange n’était plus l’épouse de GAK ? Celui-c-i était à sa disparition remarié avec une Ghanéenne, Atta Affua...

Il y a tant de faits et d’éléments que vous ignorez ou omettez...

Pour autant, comme la presse française, vous pérorez, affirmez...

c’est bien, bravo.

Grégory Protche rédacteur en chef du www.legrigriinternational.com 24 mai 2010