OSI Bouaké - Désarmement en Côte d’Ivoire : signature d’un accord Accueil >>  Et en Afrique, on dit quoi ?

Désarmement en Côte d’Ivoire : signature d’un accord



YAMOUSSOUKRO - L’armée loyaliste et la rébellion ivoirienne ont signé à Yamoussoukro, dans le centre du pays, un accord. Le texte fixe les modalités pratiques du désarmement des belligérants en Côte d’Ivoire, a constaté un journaliste de l’AFP.

Ce processus de désarmement doit démarrer le même jour par des opérations de sensibilisation auprès des combattants, selon l’accord.

Les chefs d’état-major des Forces armées nationales de Côte d’Ivoire (FANCI), le colonel-major Philippe Mangou, celui des Forces Nouvelles (FN, rébellion), le Colonel Soumaïla Bagayoko, ainsi que le président de la Commission nationale de désarmement, démobilisation et réinsertion (CNDDR) Alain Donwahi ont signé trois documents.

Parmi ces textes figurent ceux fixant les règles et la chronologie du désarmement des combattants ivoiriens : une des questions cruciales de la crise que traverse la Côte d’Ivoire.

"Le chronogramme débute dès aujourd’hui (samedi) par des opérations de sensibilisation des combattants", a dit M. Donwahi. Il a précisé que "la réhabilitation des sites de cantonnements" devrait "s’étaler du 24 mai au 14 juin", tandis que du 5 au 27 juin "commenceront" les préregroupements et les identifications des combattants.

"Les opérations de désarmement et démobilisation se dérouleront du 27 juin au 10 août", a ajouté le président le CNDDR, en charge du dossier.


Publié sur OSI Bouaké le dimanche 15 mai 2005

LES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE


vendredi 23 novembre
> Désarmement en Côte d’Ivoire : signature d’un accord
15 mai 2005, par didier   [retour au début des forums]

Notre émissaire sera sans doute sur place à cette période...