OSI Bouaké - Des cartes routières au secours de camionneurs africains Accueil >>  VIH/Sida

Des cartes routières au secours de camionneurs africains


Mots-Clés / Prévention

Vingt-mille cartes ont commencé à être distribuées aux camionneurs la semaine dernière, sur les routes de pays d’Afrique de l’Est, du Sud et de l’Ouest. Des cartes qui indiquent où sont les centres de santé gratuits les plus proches des grandes routes. A l’origine de ce projet : la fondation North Star Alliance dont l’objectif est la lutte contre la propagation du sida  .

Camionneur en Afrique, un métier à risque. Plus encore à cause du sida   que des accidents. C’est le constat de la Fondation North Star Alliance qui a fait de la santé des routiers sa spécialité. Selon elle, en Afrique, entre le moment où on forme un transporteur et le moment où il meurt, ils ne s’écoulent en moyenne pas plus de cinq ans.

Luc Disney, son directeur exécutif, confirme ce triste constat : « C’est le sida   qui tue le plus les camionneurs, avec le paludisme et devant les accidents. En 2001, une étude a montré que plus de la moitié des routiers étaient séropositifs en Afrique du Sud sur les principales voies de transport. Ils sont sur la route parfois un mois, ils doivent parfois patienter aux frontières, ils voient des prostituées... leurs conditions de travail les rendent très vulnérables... »

Et avec eux se propage aussi le virus. D’où la fabrication de ces cartes routières qui recensent les centres de soins gratuits gérés par les gouvernements et ONG. 20 000 cartes ont été imprimées, avec des financements de Shell, le groupe pétrolier, sur qui la santé des camionneurs a un impact, comme toute entreprise.

Luc Disney explique l’importance de ces cartes : « Si les gens ne savent pas où aller se soigner, on ne peut rien faire... Imaginez, vous êtes un camionneur. En pays étranger, vous ne parlez pas la langue, vous avez un problème de santé, vous voulez poser une question... où allez vous ? Avec ça, ils savent où aller ».

Les cartes, qui ont commencé à être distribuées la semaine dernière, recensent 160 centres de soins gratuits, en Afrique de l’est, du sud, et de l’Ouest, notamment au Nigéria, en Côte d’Ivoire, au Ghana, au Togo et au Bénin.

RFI, 15 Mars 2010


Publié sur OSI Bouaké le lundi 15 mars 2010

LES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE