OSI Bouaké - Affaire du « Probo Koala » : amende d’un million d’euros pour la multinationale Trafigura Accueil >>  Et en Afrique, on dit quoi ?

Affaire du « Probo Koala » : amende d’un million d’euros pour la multinationale Trafigura



RFI , 23 Juillet 2010 - Le jugement dans l’affaire du Probo Koala a été rendu vendredi 23 juillet 2010. En août 2006, ce bateau avait déversé des centaines de tonnes de déchets toxiques autour d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, provoquant le décès de 17 personnes et des milliers d’intoxications, selon la justice ivoirienne. Quelques semaines auparavant, le bateau avait refusé de décharger cette cargaison lors d’une escale à Amsterdam, invoquant un coût trop important de la main-d’oeuvre.

Réaction de Denis Yao Pipira, président de la Fédération nationale ivoirienne des victimes des déchets toxiques

Depuis le 1er juin, la société suisse Trafigura, qui avait affrété le navire, était poursuivie pour avoir enfreint la législation sur l’importation et l’exportation de déchets dangereux et pour ne pas avoir mentionné la véritable nature des produits transportés.

Le jugement rendu par le tribunal d’Amsterdam ne concerne que les faits qui se sont déroulés dans le port d’Amsterdam en juillet 2006 et non pas ce qui s’est passé à Abidjan un mois plus tard.

La justice hollandaise a condamné la société suisse Trafigura à une amende d’un million d’euros. Elle lui reproche de ne pas avoir respecté les termes de la Convention de Bâle concernant l’importation et l’exportation de déchets toxiques.

Cinq mois de prison avec sursis pour le capitaine

Cette Convention prévoit notamment que des produits dangereux transportés sur des bateaux européens ne peuvent franchir les frontières européennes. Le tribunal d’Amsterdam a aussi condamné la multinationale suisse pour avoir caché la vraie nature des produits transportés lors de son escale, à la société Amsterdam Port Services qui était chargée de nettoyer les cales du bateau.

L’employé de Trafigura qui avait coordonné l’escale a, quant à lui, été condamné à six mois de prison avec sursis et 25 000 euros d’amende. Le capitaine du navire a, lui, écopé de cinq mois de prison avec sursis.

Présente lors de l’audience, l’ONG Greenpeace estime que cette décision est un premier pas dans le règlement de l’affaire du Probo Koala. Elle espère maintenant voir Trafigura poursuivie pour le déversement des produits toxiques en Côte d’Ivoire.


VOIR EN LIGNE : RFI
Publié sur OSI Bouaké le samedi 24 juillet 2010

LES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE


vendredi 23 novembre
Affaire du « Probo Koala » : amende d’un million d’euros pour la multinationale Trafigura
24 juillet 2010, par Sand   [retour au début des forums]